Habitasse © Curabitur felis erat.

Mauris di Serif. Vestibulum | Sed vulputate

Eglise St Martin du Bernard

Son Histoire

Selon l'Abbé Baudry, curé de la paroisse dans les années 1860 et grand érudit, après conversion au christianisme, Le Bernard a été le siège d'un doyenné relevant d'Aizenay. Ce ne fut qu'au Moyen Age que le doyen se retira à Talmont sous la protection des ducs d'Aquitaine.


L’église actuelle, bâtie au XII°siècle, et  placée sous le patronage de St Martin, évêque de Tours, possédait des reliques de St Yves , vénérées lors d'un important pèlerinage annuel.


En 1553, comme prieuré, elle relevait de l'abbaye d'Angles de l’ordre de St Augustin et desservie par 6 prêtres avait de 600 à 800 paroissiens .

 

En mars 1568, les protestants incendièrent l'église, en même temps que celles du voisinage et seules ses voûtes résistèrent aux flammes. La fin de la guerre civile et les secours donnés par Louis XIII après son passage en Bas-Poitou permirent une restauration extérieure achevée en 1629 comme en fait foi une inscription au-dessus de la porte latérale. La restauration :ntérieure, avec notamment l'exécution des 5 retables, ne fut achevée qu'en 1641.A partir de 1858, une autre restauration importante a été entreprise. La feçade et la porte principale ont été remaniées. Une porte latérale sud a remplacé celle située au nord; la toiture de l’église a été refaite et le clocher surélevé et doté d'une couverture d'ardoise en 1872. Cent ans plus tard, la tempête arrachait la couverture du clocher qui fut remplacée alors par la charpente pyramidale actuelle recouverte de tuiles creuses


L'église du Bernard est inscrite à l'inventaire supplémentaire depuis 1927, les retables des autels étant classés monument historique.

 

L’ EXTERIEUR


Le gros œuvre date de la fin de l'époque romane. Il a été remanié au XTV° ou au XVesiècle


A noter le cadran solaire sur un contre-fort du mur suc, et le clocher carré a deux étages.


L'INTERIEUR


L'édifice se compose



LES AUTELS ET LEUR RETABLE


Le Maître-Autel


C'est un autel en bois peint imitant du marbre rouge et situé au fond du chœur. Il est surmonté d'un retable en pierre calcaire dont les colonnes, le chapiteau, les frises, les tenticules et les modillons corinthiens ( sur lesquels on retrouve des traces de peinture ou de dorure) rappellent le style baroque de la chapelle des Ursulines de Luçon.


De part et d'autre de l'autel, deux statues en pierre calcaire représentent saint Hilaire à gauche et sans doute saint Augustin, à gauche.


Au centre, une toile représentant la mort de St Martin, évêque de Tours . Cette toile est  du XVII° restaurée en 1870 et plus récemment en 1996. St Martin est le patron de l'église du Bernard


Le vitrail situé au-dessus représente les trois états de St Martin : l'officier partageant son manteau, le moine et enfin l'évêque de Tours


.L’Autel de la Vierge


Situé à gauche dans le transept, il est lui aussi surmonté d'un retable en pierre calcaire de style baroque avec ses colonnes, une fnse de feuilles d'acanthe et des angelots qui ont été peints ou dorés.


La statue en pierre calcaire représente Notre Dame du Rosaire, exécutée par Mr Remaud sculpteur à Luçon, elle a été bénie solennellement le 13 avril 1868.


L' Autel de Ste Madeleine


Situé lui aussi, au transept, sur la droite, l'autel est composé de pierres de granité jointes datant probablement de la construction initiale de l'éghse au XII° siècle


La statue de Ste Madeleine a été remplacée au XX° siècle par la statue de Ste Thérèse de l'Enfant Jésus. Comme les deux autels précédents, il est surmonté par un retable de style baroque avec ses cornes d'abondance , ses corbeilles remplies de grenades et de fruits dorés.


L'Autel de St Yves


Situé sur la gauche dans la nef, il est également surmonté d'un retable de style baroque caractérisé par ses anges et ses chérubins


A la frise de l'entablement, on peut lire : « 1641 Mathieu Genay m.f » Cette date correspond à la fin des travaux de restauration intérieure de l'église En 1859 de nouvelles reliques de St Yves de Tréguier reprirent  la place à cet autel qu'occupaient celles brûlées en 1628.  Le tableau du XIX° siècle représente Saint Yves .


L 'Autel de St Louis


Situé à droite dans la nef, l'autel ancien est surmonté lui aussi d'un retable baroque avec ses oves, ses consoles et ses guirlandes . Au centre, figure un tableau XIX° représentant St Louis .


La chapelle lui est consacrée, sans doute en reconnaissance envers Louis XIII qui donna les sommes nécessaires à la restauration de l'église entre 1619 et 1641.


A SIGNALER EGALEMENT



 

Son Architecture